Aller au contenu

Chickadee Blue

3 choses que j’aime le plus dans mon métier de graphiste freelance

Mon-metier-de-graphiste-freelance

Cet article est un peu plus personnel que ceux postés habituellement sur le blog. Mais cela me tient à cœur car j’ai envie de faire connaître le métier de graphiste freelance. Si cela vous intéresse, vous pouvez aussi découvrir cet article où je raconte comment et pourquoi j’ai créer un podcast pour les entrepreneurs.es ! En attendant, voici 3 raisons pour lesquelles je profite à fond de mon aventure indépendante !

Vous pouvez écouter l'épisode correspondant de " Ciel, mon graphiste ! "

La chance de découvrir des projets et des clients très différents

S’il y a bien quelque chose que mon métier n’est pas, c’est routinier ! Et ça me va très bien, puisque j’aime la nouveauté.

C’est d’ailleurs pour cette raison que je ne me suis pas spécialisée, que ce soit en termes de :

  • secteurs d’activité
  • types de structures à accompagner
  • prestations graphiques.

 

En effet, je préfère proposer plusieurs prestations graphiques, et m’adresser à des types de clients très différents.

Ainsi, je peux travailler sur la création de l’identité visuelle d’un entrepreneur, la mise en page et l’illustration d’un livret d’accueil interne pour un groupe international, ou bien créer une brochure de sensibilisation pour une association.

J’aime le fait de pas savoir pour qui, pour quoi je vais travailler demain. J’aime commencer une nouvelle mission radicalement différente de celle que je viens de terminer.

Certes, cela demande de pouvoir s’immerger rapidement dans un univers ou un secteur que je connais pas du tout. Mais cela ne me pose aucun problème, au contraire !

Jongler entre ces différentes missions, visions, structures, et contraintes, est particulièrement intéressant d’un point de vue professionnel. À mon sens, c’est même ce qui me permet de continuer à grandir et évoluer en tant que graphiste indépendante.

Par ailleurs, on me demande souvent si, puisque je partage une vision de la communication plus raisonnée et durable, je n’accepte que des missions pour des projets à impact. Et bien non !

Là encore, je préfère ne pas me limiter et peux accepter tous types de clients.es, du moment que leur projet ne rentre pas en conflit avec mes valeurs profondes. Au contraire, mon objectif est de faire partager ma vision d’une communication plus responsable au plus grand nombre. Si je décidais de travailler uniquement avec des clients déjà sensibilisés à ce sujet, cela réduirait ma portée. D’autant plus qu’à mon sens, ce n’est pas parce qu’on ne porte pas un projet “strictement à impact”, que l’on n’est pas intéressé.e par les principes de la communication raisonnée.

Le plus important pour moi, c’est donc de travailler avec des personnes ouvertes et qui portent leur projet avec conviction.

Pouvoir développer mon activité à mon rythme et selon mes envies

Ce n’est pas un secret : beaucoup d’entrepreneurs.es se sont lancées à leur compte par soif de liberté et d’indépendance. Je suis d’ailleurs très attachée à cette liberté, et pas parce que je peux travailler en pyjama (entre autres clichés sur les freelances…😉).

Mais plutôt parce que cela me donne la chance de pouvoir faire évoluer mon activité à ma façon, en suivant mon rythme et mon intuition. Alors bien-sûr, ça vient avec son lot de questionnements, de doutes, et parfois d’erreurs !

Je sais en tout cas que j’ai le choix : de refuser une mission qui ne m’intéresse pas spécialement, de modifier mon catalogue de prestations, de suivre ou non une idée, de tester des nouvelles pratiques ou façons de faire… Celui de faire marche arrière, aussi, si elles ne me conviennent pas.

Monje peux décider de lancer de nouveaux projets, ou de me former à une nouvelle compétence. Chose qui n’est pas toujours possible ou aisé quand on est salarié.e d’une entreprise où l’on dépend d’un service, d’une équipe, d’un supérieur hiérarchique.

Par exemple, j’ai eu l’envie d’ouvrir une boutique en ligne afin de vendre certaines de mes affiches illustrées. Alors certes, j’ai vite abandonné car j’ai réalisé qu’il était trop compliqué pour moi de juxtaposer cette activité avec mes missions clients en parallèle. Mais je garde la possibilité de m’octroyer une pause un jour afin de vraiment me donner une chance de réaliser ce projet, ou essayer autre chose plus en lien avec l’illustration.

Finalement, même si être à son compte n’est pas toujours évident, j’adore l’idée de façonner mon travail à mon image.

Affiche illustrée d'un paysage indien
Un extrait des illustrations inspirées de mes voyages et des lieux qui m'inspirent. Ici, Jasailmer, en Inde.

En tant que graphiste freelance, je concilie créativité et pédagogie

Enfin, j’aime le fait de lier créativité et conseil. Lorsqu’on propose des prestations de services, je pense que cela est indispensable. En effet, quand j’accompagne des clients qui connaissent peu le graphisme, ou la communication visuelle, la pédagogie est primordiale. Que ce soit pour impliquer le client de façon plus égale dans la prestation, l’aider à choisir la meilleure solution pour son besoin, ou lui faire comprendre les choix que j’opère pendant la mission.

C’est quelque chose que j’aime beaucoup et qui explique pourquoi je tiens à accompagner des jeunes entreprises, ou des auto-entrepreneurs.es. Notamment sur les créations d’identité visuelle. Car c’est à la fois une étape excitante pour eux : elle marque le lancement de leur projet, le début de l’aventure ! Mais c’est aussi un exercice peu évident quand on n’a jamais fait de communication auparavant.

Au delà d’apporter mes conseils, je dois aussi m’assurer de creuser suffisamment les attentes d’un.e client.e, pour y répondre le mieux possible. Il faut apprendre à écouter, comprendre et parfois lire entre les lignes… Le graphisme n’est pas une “science exacte”, il y a donc toujours une part d’interprétation subjective. Cet aspect “humain” me plait et j’aime créer une relation de confiance et de partage dans mes collaborations.

Je pense que c’est aussi pour ça que je prends du plaisir à alimenter ce blog. Et que j’ai voulu poursuivre ma lancée en créant un podcast destiné aux entrepreneurs.es qui veulent développer leur image de marque !

Étiquettes:

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page.