Aller au contenu

Chickadee Blue

Choisir ses réseaux sociaux en fonction de ses objectifs

apercu_article__choisir_reseaux_sociaux

Quand il s’agit de choisir un réseau social pour leur activité professionnelle, mes clients me posent très souvent les mêmes questions : 

>> Je souhaite augmenter ma visibilité, quels réseaux sociaux dois-je utiliser ?

>> Est-ce que créer une page Facebook vaut encore le coup aujourd’hui ?

>> Quel budget publicité dois-je prévoir pour développer ma communauté Instagram ?

>> Je booste mes posts mais je ne vois pas beaucoup de résultats, pourquoi la publicité payante ne marche pas ?

En réalité, davantage de facteurs doivent être pris en compte avant de se lancer, surtout quand on gère sa communication seul.e.

1. Quelle audience souhaitez-vous toucher sur les réseaux sociaux ?

Le constat :

Se lancer sur un réseau social qui ne correspond pas à son cœur de cible est contreproductif. Pourtant, de nombreux professionnels font encore l’erreur de choisir un réseau social pour sa popularité ou son nombre d’utilisateurs, au lieu d’identifier celui qui serait le plus adapté à leur besoin et leur activité

C’est comme ça que de nombreux comptes et pages se retrouvent bien vite oubliés, à l’abandon, mais continuent de « hanter » les réseaux sociaux à la recherche désespérée d’un community manager… Résultat ? Du temps perdu, et le risque de donner une mauvaise impression à un visiteur et potentiel client.

Mon conseil :

Identifiez les audiences présentes sur les différents réseaux sociaux afin de vous tourner vers les plus judicieux. N’ayez pas les yeux plus gros que le ventre, il vaut mieux vous concentrer d’abord sur une seule communauté et la développer, puis vous lancer sur un autre réseau pertinent une fois que vous êtes sûrs de pouvoir gérer aisément les deux.

Ainsi, vous gérerez plus facilement vos canaux de communication et gagnerez en cohérence. Faites la chasse aux « comptes fantômes » 👻 !

2. Avez-vous une communauté sur laquelle vous appuyer ?

Le constat :

Si vous avez déjà des réseaux existants, ou une communauté développée sur une plateforme quelconque, servez-vous-en ! Après tout, vous n’êtes pas obligé.es de (re)partir de zéro et il y a fort à parier que si ces personnes vous suivaient avant, elles sont susceptibles de former une bonne base pour relancer votre communication digitale.

Il peut aussi s’agir de communautés, groupes ou plateformes de mises en relation existantes dont vous n’êtes pas l’initiateur mais dont vous pouvez tirer parti. Utilisez-les comme un tremplin, ou une source d’informations utile pour observer les comportements d’utilisateurs qui pourraient être les futurs membres de votre communauté digitale.

Mon conseil :

C’est un bon début pour identifier ce qui a fonctionné, ou non, dans votre manière de communiquer sur le web et les réseaux sociaux. Même s’il est tentant de repartir d’une page vierge, il y a forcément des bonnes choses à réutiliser. Ne jetez pas le bébé avec l’eau du bain, comme on dit.

Si vous repartez d’un compte existant : 

Pensez à faire un tri parmi vos anciennes publications : gardez celles qui restent pertinentes, et supprimez celles qui ne correspondent plus à votre message, votre objectif de communication. Vous pouvez aussi repérer les contenus qui peuvent être réutilisés en les upcyclant 😉 !

3. Quelles sont vos compétences concernant les réseaux sociaux et le community management ?

Le constat :

Il s’agit avant tout de savoir qui va s’occuper de vos réseaux sociaux. En effet, vous n’avez pas forcément une personne dédiée à la communication dans votre équipe, ni le budget pour externaliser tout ou partie de votre community management.

Il en va de même pour un.e auto-entrepreneur.e qui doit bien souvent adopter plusieurs casquettes et développer de nouvelles compétences pour prospecter et communiquer à moindre frais. Pensée à tous les « slasheurs et slasheuses » qui me lisent : vous n’êtes pas seul.es !

La communication digitale et l’animation de communautés, ce n’est pas « seulement publier des posts », c’est aussi et surtout :

Mon conseil :

Essayez d’identifier ce que vous savez déjà faire, et ce que vous êtes en mesure de produire régulièrement. Peut-être est-il judicieux de vous faire accompagner le temps de vous former un minimum aux réseaux sociaux ? Une solution économique dans un premier temps, avant de réfléchir à la délégation partielle ou totale de votre communication digitale au profit d’un prestataire professionnel.

Si vous souhaitez une boîte à outils clé en main pour vous lancer sur les réseaux sociaux, je peux vous aider !

4. Combien de temps pouvez-vous consacrer à la gestion de vos réseaux sociaux ?

Le constat :

Pour compléter ce qui a été dit dans le point précédent, il est important de prendre en compte le caractère chronophage des réseaux sociaux ! Vous l’avez constaté plus haut, derrière un unique post peuvent se cacher plusieurs heures de travail. La gestion d’un ou de plusieurs réseaux sociaux peut donc vite grignoter sur vos autres tâches.

Mon conseil :

Si vous n’avez que peu de temps à consacrer à votre communication digitale, soyez pragmatiques et concentrez vos efforts sur le plus rentable ! Vous pouvez réduire au minimum le temps passé sur les réseaux sociaux sans perdre en qualité ni en cohérence. Mais cela demande de l’organisation et une bonne stratégie digitale.

Pourquoi ne pas adopter les principes de la slow communication par exemple ?  

5. Votre activité professionnelle est-elle régie par un rythme particulier ?

Le constat :

Il s’agit de calquer au mieux votre communication digitale sur votre rythme de travail pour ne pas vous laisser déborder. Si votre activité est saisonnière par exemple, ou qu’elle dépend de nombreux évènements importants, il faut le prendre en compte afin d’anticiper votre charge de travail.

Et oui, même si vous avez moins le temps ou que vos priorités sont ailleurs, vous devez continuer d’alimenter vos réseaux sociaux et animer régulièrement vos communautés digitales, au risque de voir vos efforts vite anéantis.  

Mon conseil :

Anticipez !! C’est la clé pour ne pas se faire prendre de court par une période chargée ! Au contraire, voyez cela comme un moment propice à la création de contenus, à condition de prévoir un minimum ce que vous pourrez partager. La gestion de vos réseaux ne doit pas être une charge mais une opportunité ! Prenez plaisir à communiquer, cela se ressent et peut faire toute la différence !

Vous trouverez quelques outils gratuits pour votre communication sur la page ressources du site 😉

6. Quels types de contenus pouvez-vous / souhaitez-vous partager sur les réseaux sociaux ?

Le constat :

L’erreur serait de vous lancer trop vite sur un réseau social sans avoir au préalable réfléchi à ce que vous voulez partager, et comment vous pouvez le faire. Non, relayer de l’information utile ne suffit plus, vendre de beaux produits n’est pas assez pour donner envie de partager vos photos, proposer un service original ou innovant ne garantit nullement de se démarquer.

Sur les réseaux aujourd’hui, les comptes et les influenceurs qui marchent le mieux sont ceux qui vont raconter une histoire, incarner des valeurs fortes, quitte à être clivant.es, partager des moments authentiques – le côté « fait maison » n’a jamais autant été apprécié-, communiquer avec transparence, générer de l’interaction avec leur audience…

D’ailleurs, les réseaux sociaux évoluent en ce sens et adaptent leurs fonctionnalités pour répondre à ces comportements utilisateurs. C’est pour cela par exemple qu’Instagram essaye de ressembler à son concurrent TikTok, en avantageant les contenus vidéos natifs…

Si les grandes marques rivalisent d’ingéniosité pour se différencier sur le web, c’est aussi parce qu’elles se donnent les moyens de leurs ambitions : leur budget moyen pour la publicité social média continue de grossir ! Mais qu’en est-il pour une PME qui ne peut pas débourser 3000 euros pour un clip promotionnel de 2 minutes ?

Mon conseil :

Rassurez-vous, on peut créer des contenus de qualité sans avoir le budget de Burger King ou d’Apple ! Avoir une belle communication n’est pas l’apanage des grandes marques. Vous pouvez vous démarquer grâce à une stratégie digitale adaptée : un message pertinent, porté par des contenus optimisés et adaptés, est plus efficace qu’un gros budget dépensé sur un contenu sans fond.

7. Disposez-vous d’un budget alloué pour la création et la promotion de vos réseaux sociaux ?

Le constat :

Dans ce dernier point, nous supposons que vous disposez d’un budget dédié à votre communication digitale, mais que vous n’avez personne en interne pour s’occuper des réseaux sociaux. Vous pouvez par exemple décider qu’il est temps de créer un poste à temps plein, en interne, pour gérer votre communication. Ou bien investir dans un outil payant pour automatiser vos publications.  Cependant, si vous n’en êtes pas encore là, vous pouvez aussi :

  • Confier vos réseaux sociaux à un freelance ou une agence
  • Utiliser, de façon ponctuelle, les services d’un freelance pour réaliser des contenus particuliers (par exemple, un mini reportage dans vos locaux de production, ou faire réaliser des photos de vos produits par un professionnel) mais continuer à gérer vous-même la partie opérationnelle
  • Faire appel à un.e consultant.e pour élaborer une stratégie digitale et vous accompagner sur la prise en main des réseaux sociaux.

Mon conseil :

Quel que soit le budget que vous pouvez dégager pour la communication digitale de votre entreprise ou votre association, établissez d’abord différents scenarii avant de vous lancer à corps perdu dans le « boost » payant proposé par les plateformes sociales.

En effet, payer pour booster un post ne garanti pas de résultats efficaces. En général,  on s’aperçoit bien souvent que si ces publicités n’ont pas porté leur fruit, c’est qu’elles n’étaient pas intégrées dans une stratégie digitale clairement définie.

Conclusion : soyez pragmatiques dans le choix de vos réseaux sociaux

Oui, les réseaux sociaux permettent encore de gagner en visibilité ou créer une relation privilégiée avec votre audience. Encore faut-il savoir dans quoi on se lance avant de sortir sa nouvelle page Facebook ou son compte Instagram !

Il est loin le temps où il suffisait de créer une page pour la voir décoller en un rien de temps, et sans dépenser un sou ! Les usages ont évolué, de nouvelles fonctionnalités apparaissent chaque mois et, avec elles, de nouvelles contraintes pour les professionnels :

  • réduction drastique de la portée organique pour les pages entreprises,
  • mise en avant des contenus vidéos au détriment des visuels statiques,
  • faible résonance pour les posts intégrant un lien vers un site externe…

 

Les réseaux sociaux réduisent le champ d’action des entreprises pour les pousser à la publicité payante. Rien de nouveau sous le soleil, le web regorge déjà d’astuces plus ou moins douteuses pour manipuler le comportement des utilisateurs : les « dark patterns » dont je parle dans un article précédent.

Il ne tient qu’à nous de tirer le meilleur parti de ce que les réseaux sociaux peuvent offrir tout en évitant les écueils qui sont parfois à portée de clic. La meilleure solution pour le faire ? Investir son temps, son énergie et son argent de manière réfléchie et cohérente pour l’intégrer dans une stratégie de communication multisupports pertinente.

Étiquettes:

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page.