Une petite histoire de com : Game of Throne et le « Starbucks gate”

article-blog-chickadee-blue-communication-starbucks-gate-game-of-throne-reseaux-sociaux

Le gobelet de la discorde...

Dans l’épisode 4 de la saison 8 de la série Game of Throne diffusée sur HBO, des spectateurs ont repéré un gobelet de la marque Starbucks en plein milieu d’une scène où il n’avait évidemment pas sa place. Placement de produit ou véritable erreur ? Peu importe, les deux hypothèses révèlent beaucoup de choses à propos de la communication sur les réseaux sociaux.

Un anachronisme qui ne pouvait pas passer inaperçu auprès des fans...

La communication à tout prix ?

Il est tout à fait normal de croire au placement de produit. D’un côté, nous avons une série qui bat tous les records (budget, audience, piratage), et de l’autre la plus grande chaîne de café mondiale.  Le tout servi sur fond de l’erreur est humaine, oups la jolie boulette, déso. 

OK, ça arrive. Mais on parle ici de la plus grosse production télévisée de ces dernières années, un mastodonte audiovisuel ! La pilule est donc un peu grosse à avaler. Sans compter que le fameux gobelet ne s’est pas retrouvé dans un décor de second plan, mais bel et bien devant les acteurs principaux de la série. Hum.

Évidemment, HBO et Starbucks se sont empressés de réagir sur les réseaux sociaux. Tandis que le premier a confirmé qu’il s’agissait d’une erreur, la deuxième a profité du buzz avec humour sur Twitter.

HBO-Starbuck-gate-article-blog-chickadeeblue-communication
« Pour être honnêtes, nous sommes surpris qu’elle n’ait pas commandé un Dragon Drink », en faisant référence à l’une de leurs boissons et la mère des dragons de la série, Daenerys.

Vous avez dit malin ?

Bien que HBO ait par la suite effacé numériquement le gobelet de ses vidéos, tout le monde s’est déjà emparé du sujet sur les réseaux, y allant de son hypothèse ou de son commentaire. Une viralité qui a rapporté beaucoup à la marque…

Une publicitée estimée à 2,3 milliards de dollars

La société de marketing Hollywood Branded a estimé que Starbuck aurait bénéficié de 2,3 milliards de dollars de promotion en surfant sur ce buzz. Si rien ne permet d’affirmer qu’il s’agit bel et bien d’un placement volontaire, on peut dire que ce coup de projecteur tombe à pic pour la marque de café, qui n’en est pas à son premier « bad buzz ».

En effet, la visibilité de Starbucks sur les réseaux sociaux est bâtie en grande partie sur une fausse négligence. Très souvent, les baristas de l’enseigne épèlent mal le prénom du client sur sa commande. Une étourderie ? Plutôt un outil marketing bien ficelé et diablement efficace ! Le client, amusé ou agacé, va prendre en photo son gobelet de frapuccino et le poster lui-même sur les réseaux sociaux…

Un « secret » de communication tellement connu aujourd’hui la Twittosphère n’a pas manqué l’occasion de le rapprocher du « gobelet gate » !

La marque à la sirène est devenue tellement symbolique, à l’instar de McDonald’s ou Coca Cola, qu’on peut douter du fait qu’elle ait encore besoin de tels coups de pub. Et un élément permet de couler l’hypothèse d’un placement de produit déguisé…

Il ne s'agirait pas d'un gobelet Starbucks...

Comble de l’ironie ! Après vérification, il semblerait que le gobelet appartienne à un fournisseur de café local. En réalité, c’est le rebondissement le plus intéressant de cette affaire. Et pour cause : ce détail illustre à lui seul l’ubiquité dont jouissent ces marques, et à quel point leur omniprésence nous envahit, consciemment ou non.

A tel point que quand on voit un gobelet de café, on ne pense à rien d’autre qu’à…Starbucks. Quant à l’entreprise artisanale qui a réellement fourni le café, vous pensez qu’elle a aussi profité de quelques millions pour ce coup de publicité involontaire ?

Haha, je plaisante ! Son nom n’a même pas été cité dans les nombreux articles qui pullulent sur le sujet… Mystère donc. Finalement, le monde de l’entreprise serait-il aussi impitoyable que le monde de Game of Throne ?  Les puissants règnent en maîtres et les plus petits marchent dans leur ombre en attendant leur tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *